Destination

Barcelona

Entrez une destination ou un hôtel
Dates en option

Nous avons fixé votre recherche à adults adultes et children enfants, étant donné la tranche d’âge des enfants pour cet hôtel

Nous avons fixé votre recherche à rooms chambres, adults adultes et children enfants, étant donné la tranche d’âge des enfants pour cet hôtel

Répartir les personnes par chambre

Chambres

Supprimer la chambre
La tranche d’âge des enfants peut varier selon les hôtels La tranche d'âge des enfants pour cet hôtel est de 0 à 16 ans

Nous avons besoin que vous sélectionniez une destination, un hôtel ou l’une de nos suggestions proposées

Nous vous signalons ceux qui sont destinés aux familles pour que vous les connaissiez tous. Certains de nos hôtels sont réservés aux adultes

Destinations / Spécialisé en Hôtels
    • {{ item.title }}
    • {{ specialties[0] }}
    • Dernières recherches
    • {{ item.title }}
    • {{ item.place_title }} {{ lastSearchesDates(item.check_in_date, item.check_out_date ) }}
    • {{ item.title }}
    • Ouvertures prochaines d’hôtels

Curiosités à Barcelone

Bien que le nom de Barcelone soit connu aux quatre coins de la terre, ses rues et avenues continuent à abriter des légendes, anecdotes et secrets que même la plupart des Barcelonais ignorent. Dévoiler ces faits insolites contribue à accroître encore davantage le magnétisme qu’exerce cette ville méditerranéenne.

 
Histoire et anecdotes de Barcelone

  • Les premiers Barcelonais ne furent pas les Romains. Bien que la fondation de la colonie romaine de Barcino se situe aux alentours de l’an 15 avant J.-C., il n’en reste pas moins que l’actuelle Barcelone a été peuplée bien avant cette époque. En effet, dans la Carrer de la Reina Amàlia, dans le quartier du Raval, des restes d’ossements humains appartenant à deux individus qui vécurent il y a 5 500 ans ont été retrouvés.
     
  • L’une des synagogues les plus anciennes d’Europe. Au numéro 5 de la Carrer de Marlet se trouve l’une des cinq synagogues qui étaient en activité dans l’ancien quartier juif de Barcelone également appelé El Call. Bien qu’il n’en soit fait mention qu’à compter du XIIIe siècle, des fouilles ont permis de situer son origine au IIIe siècle après J.-C.
     
  • Le catalan : langue maternelle de Colomb ? C’est ce qu’affirme Estelle Irizarry, professeure émérite à l’Université de Georgetown après avoir étudié la correspondance de l’amiral. Ce qui est certain, c’est que le navigateur dont on peut admirer la statue dans le port de Barcelone fut reçu au monastère de Sant Jeroni de la Murtra, dans la commune de Badalone, dans la province de Barcelone, par les Rois catholiques au retour de son premier voyage en Amérique.
     
  • Barcelone et Miguel de Cervantes. La fascination qu’exerçait Barcelone sur le célèbre écrivain ne fait aucun doute. En plus de s’y être rendu au moins une fois, c’est l’unique ville servant de cadre à son œuvre la plus universelle qui soit, Don Quichotte. C’est en ces termes élogieux que l’hidalgo l’évoque : « Archive de la courtoisie, refuge des étrangers, hôpital des pauvres, patrie des braves, vengeance des offenses, et correspondance aimable d’amitiés fidèles. Bien que les événements qui m’y sont arrivés ne soient pas d’agréables souvenirs, mais, au contraire, de cuisants regrets, je les supporte sans regret pourtant, et seulement pour avoir joui de sa vue ».
     
  • La lointaine cinquième potence. Au lieu de se référer à la célèbre expression castillane « quinto pino » (le milieu de nulle part), les Barcelonais disent de quelque chose qui se trouve loin d’eux qu’il est à la « quinta forca ». Cette expression se réfère à l’emplacement éloigné de l’une des cinq potences qui existaient auparavant à Barcelone. Cette dernière était en effet érigée sur la colline de Finestrelles, dans le quartier de la Trinitat Vella. Aujourd’hui une croix de chemin marque l’emplacement exact où elle se trouvait.
     
  • Pionnière de la journée de travail de 8 heures. Cette victoire syndicale est le fruit d’une grève commencée en 1919 par les employés de la compagnie d’électricité connue sous le nom de La Canadiense, dans le quartier de Poble-sec, et qui fit finalement de l’Espagne le premier pays au monde à appliquer cette mesure.
     
  • Une ville souterraine. Barcelone totalise 1 400 abris antiaériens construits pendant la Guerre civile par ses habitants, qui voulaient se protéger des bombardements aériens organisés par l’aviation italienne. Deux d’entre eux sont toujours ouverts au public : celui de la Plaça del Diamant dans le quartier de Gràcia et l’abri 307 situé à Poble-sec. Une section d’une batterie antiaérienne est conservée au Turó de la Rovira, lieu depuis lequel il est possible d’admirer une magnifique vue sur Barcelone.
  • Pays: Espagne
  • Heure:
  • Change: Euro
  • Voltage: 220 V

Hôtels à Barcelona

Valable pour un séjour entre le 23 Octobre et le 21 Janvier
Iberostar Paseo de Gracia
  • New Iberostar
Avant Á partir de

154

Á partir de

154

chambre / nuit - Impôts inclus
Réserver